Kasaï-Oriental: 47 cas de tuberculose notifiés à la prison centrale de Mbuji-Mayi depuis janvier dernier

Prison Mbuji Mayi Kasaï
Prison centrale de Mbuji Mayi

47 cas de tuberculose ont été répertoriés dans la Prison centrale de Mbuji-Mayi, en province du Kasaï-Oriental, depuis le début de l’année 2022. L’information a été livrée mercredi 31 août 2022 par le Coordonnateur du Programme de lutte contre la lèpre et la tuberculose au Kasaï-Oriental, Dr Marcel Kazadi.

Selon lui, ces chiffres sont en augmentation par rapport à l’année précédente. Une augmentation des cas liée, selon lui, à la promiscuité qui s’observe au sein de cette maison carcérale.

Celui-ci déplore qu’aucune disposition n’ait été prise, dans le but d’isoler les détenus malades.

«Nous atteignons cette année, 47 cas de tuberculose pour le premier semestre seulement, alors que en 2021, on avait notifié 25 cas. La contamination continue parce que ces malades tuberculeux prisonniers ne sont pas isolés des autres prisonniers. La tuberculose se transmet par la voie aérienne. La tuberculose sensible, c’est celle qui répond aux produits que nous donnons pour la première fois à nos malades tuberculeux. Mais au fur à mesure que les gens prennent les médicaments et ils ne respectent pas comment il faut les prendre, ils peuvent provoquer de la résistance dans leurs corps. Et en ce moment-là, on passe à la tuberculose multi résistante,» explique le Dr Marcel Kazadi cité par Radio Okapi.

Le Coordonnateur provincial du Programme de lutte contre la lèpre et la tuberculose appelle les autorités locales à s’investir pour l’isolement des détenus malades, en construisant même au niveau de la prison, des salles pour les éloigne des autres prisonniers qui ne sont pas malades.

La Rédaction

Tagged:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.