Ebola à Mbandaka: un mois après, 5 cas (tous décédés) et 1.073 personnes vaccinées

ebola

Un mois après la déclaration de la 14ème épidémie de la maladie à virus Ebola en RDC, dans la ville de Mbandaka en Équateur, 5 cas [dont 4 confirmés et 1 probable] ont été enregistrés, et sont tous décédés. Jusqu’au 24 mai, au total 1.073 personnes ont été vaccinées contre cette maladie.

Cette 14ème épidémie de la maladie à virus Ebola en RDC a été déclarée le 23 avril 2022 à Mbandaka. Jusqu’au 23 mai, les investigations se poursuivaient toujours pour déterminer la source de la contamination.

L’épidémie touche deux zones de santé, Mbandaka et Wangata, sur les trois que compte le chef-lieu de la province de l’Équateur. Les quartiers Motema Pembe dans la zone de santé de Mbandaka, et Mama Balako, dans celle de Wangata, sont les deux ayant notifié les cas confirmés, et où se concentrent le gros du travail de suivi des contacts, les activités de communication et d’engagement communautaire, la décontamination des ménages et la vaccination.

Pendant cette épidémie, l’OMS a mis un accès particulier sur la prévention et la réponse contre l’exploitation, les abus sexuels et le harcèlement. Plusieurs formations ont été organisées, à la fois à l’intention des personnels humanitaires déployés et des différentes communautés locales de Mbandaka pour davantage les conscientiser,” insiste l’OMS.

Les autres aires de santé de Bolenge, troisième zone de santé non touchée de Mbandaka, bénéficient également des interventions sanitaires en vue de la préparation et la réponse.

“L’OMS travaille aux côtés du Ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention et des autres partenaires pour sauver des vies. Les interventions de l’OMS se focalisent à renforcer entre autres, la coordination, la surveillance épidémiologique (gestion des alertes, suivi des contacts, surveillance aux points d’entrées et points de contrôle sanitaire), le laboratoire, la vaccination en anneau, la prise en charge médicale et nutritionnelle, la prévention et contrôle de I’infection, les enterrements dignes et sécurisés, la communication de risques et engagement communautaire, la prise en charge psycho-sociale ainsi que la logistique pour faciliter les efforts d’intervention d’urgence,” indique l’agence onusienne, dans un communiqué publié ce mercredi.

Parmi les 1.073 personnes vaccinées jusqu’ici, il y a 192 contacts et 881 contacts des contacts, ainsi que les travailleurs de première ligne. Un total de 1 999 doses de vaccin Ervebo fournies par l’OMS sont disponibles en stock dans le pays, dont 1200 à Kinshasa et 799 à Mbandaka pour assurer la protection des personnes éligibles via la vaccination.

Museza Cikuru

Tagged:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.