Masisi : début de la campagne de distribution des médicaments contre les maladies tropicales négligées

Rubaya
Au centre de santé de Rubaya

La zone de santé de Katoyi, dans le territoire de Masisi, a débuté ce mercredi 24 août 2022, la campagne de distribution de masse des médicaments contre les maladies tropicales négligées, dans cette partie de la province du Nord-Kivu.

Dans une adresse à la presse, le Médecin Chef de cette zone de santé, Docteur Safari Semivumbi Justin, a indiqué que la première phase de distribution gratuite de ces médicaments va se passer avec la stratégie de ménage par ménage, au profit des enfants dont l’âge varie entre 5 et 14 ans.

L’objectif, selon lui, est de protéger ces derniers contre ces pathologies négligées mais dangereuses pour la vie humaine. C’est notamment l’onchocercose, la filariose lymphatique, la geôle maintiase, le trachome et la schistosomiase.

«Ces maladies tropicales sont négligées effectivement parce qu’il y a des pathologies que les gens ont oubliées et beaucoup de partenaires n’ont pas pu appuyer, alors qu’elles continuent à entrainer des fortes morbidités dans la communauté. Ces maladies sont nombreuses mais l’Organisation mondiale de la santé et notre Gouvernement, c’est à dire le programme national, ont ciblé 5 pathologies les plus importantes qu’on retrouve dans plusieurs provinces de notre pays. Il s’agit de l’onchocercose, la filariose lymphatique, la geôle maintiase, le trachome et la schistosomiase. Ce sont ces pathologies qui feront objet pendant cette campagne. En faisant cette distribution des médicaments, nous voulons tant soit peu diminuer cette morbidité, mais aussi voir dans les jours avenirs comment on peut parvenir même à l’éradication de ces maladies. C’est une campagne qui va durer deux semaines, car la 1ère semaine on va traiter deux types de pathologies avec deux types de molécules normalement qui doivent s’associer, et après une semaine nous allons traiter l’onchocercose, en utilisant la molécule de l’hivermetile qu’on appelle encore mectizan,» a-t-il précisé.

Et d’ajouter : « Toute maladie, moindre soit-elle, peut provoquer la mort. C’est pourquoi j’invite toute la population de la tranche d’âge ciblée dans zone de santé de Katoyi à bien accueillir les distributeurs communautaires pour recevoir ces médicaments gratuitement, afin que nous puissions prévenir les éventuelles maladies de ce genre,» a indiqué le Dr Safari Semivumbi.

Notons que près de 15 mille personnes dans la zone de santé de Katoyi, sont attendues pour bénéficier de ces médicaments.

Jean-Claude Mukulu, depuis Masisi

Tagged:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.