Beni: l’UNICEF se déploie pour répondre au récent cas d’Ebola

ebola

Le Gouvernement congolais a confirmé lundi dernier, qu’une femme de 46 ans est décédée des suites d’Ebola le 15 août 2022 à Beni, dans la province du Nord-Kivu.

Dans un communiqué rendu public, l’UNICEF fait savoir que ses premières équipes sont déjà sur le terrain à Beni, pour appuyer la coordination zonale, les activités de mobilisation communautaire, de contrôle des infections et de décontamination.

«Du personnel supplémentaire se rendra sur place pour soutenir les interventions de nutrition et de soutien psychosocial aux familles – y compris les enfants – affectées par l’épidémie,» a indiqué l’UNICEF.

Selon l’agence onusienne, les matériels de contrôle et prévention des infections pré-positionnés à Beni ont permis d’initier les activités de décontamination immédiatement, après l’alerte.

«Les équipes de l’UNICEF sont sur le terrain et continuent à travailler sur place. L’UNICEF reste engagé à soutenir le Gouvernement dans ses efforts pour contenir cette nouvelle épidémie d’Ebola et limiter son impact sur les enfants,» a déclaré Grant Leaity, le nouveau Représentant de l’UNICEF en RDC.

Lire aussi Résurgence d’Ebola à Beni : 179 contacts sont déjà listés

L’UNICEF dit avoir appuyé les autorités sanitaires à la décontamination de l’Hôpital Général de Beni et a remis des kits d’équipement de protection individuelle.

«Un camion va quitter Goma avec du matériel supplémentaire tel que des matelas, du chlore ainsi que des intrants d’eau, hygiène et assainissement. Grâce à un vaste réseau de cellules d’action communautaire, l’UNICEF soutiendra les activités de communication ainsi que les efforts de suivi et de traçage pour lutter contre la propagation de la maladie,» a-t-il indiqué.

Signalons que selon le Ministère de la Santé, la femme de 46 ans décédée à l’Hôpital Général de Beni, y avait été admise en date du 23 juillet 2022. Le séquençage a confirmé la souche Ebola Zaïre et a démontré que ce cas est lié à la dixième épidémie de 2018, et non à une nouvelle introduction du virus.

La RDC a enregistré 15 épidémies d’Ebola depuis 1976, dont six ont eu lieu depuis 2018. La précédente épidémie avait eu lieu à Mbandaka dans la province de l’Equateur. La fin de cette quatorzième épidémie a été déclarée le 4 juillet dernier.

La Rédaction

Tagged:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.