RDC : les médecins reprennent leur mouvement de grève radicale

médecins

Les médecins réunis au sein du Syndicat National des Médecins (SYNAMED) annoncent la reprise dès ce lundi 1er août 2022, de leur mouvement de grève radicale, suite à l’indifférence du Gouvernement face à leurs revendications, depuis près d’un mois.

Dr John Senga, Secrétaire général du SYNAMED, l’a dit dans un entretien avec Top Congo. Une reprise de grève qui intervient après un sursis d’une semaine accordé au Gouvernement, « sans aucune réaction ».

«Nous sommes totalement désolés d’annoncer à l’opinion nationale que les médecins vont malheureusement abandonner les malades qu’ils ont tant chéris et toujours soulagés contre leur gré à partir de ce lundi 1er août. Depuis la semaine passée, nous avions écrit au Premier ministre pour lui annoncer l’effectivité de la radicalisation totale de notre mouvement de grève. Nous lui avons accordé une semaine de sursis, mais malheureusement, ni le Premier ministre ni les autres membres du gouvernement nous ont répondu. C’est malgré nous, sur demande de la base d’ailleurs, que nous allons pouvoir débrayer à partir du lundi 1er août. Nous n’avons pas rencontré d’écho favorable, ni reçu de signaux positifs de la part du gouvernement,» déclare le Dr John Senga.

Depuis le 6 juillet dernier, les médecins du SYNAMED ont entamé un mouvement de grève, pour demande notamment la mécanisation de 10.000 médecins, l’alignement de plus 6.000 médecins non bénéficiaires de la prime de risque, ainsi que la prise en compte de l’indemnité de transport et de logement.

Le SYNAMED décrit l’indifférence du Gouvernement face à ses revendications, et menace de poursuivre la grève jusqu’à ce que la voix des médecins soit entendue.

«Le mot d’ordre que nous suivons aujourd’hui vient de la base et la base ne peut pas se dédire. Nous avons accordé un temps de sursis au gouvernement, mais malheureusement notre demande est restée lettre morte. Nous n’avons pas eu d’audiences, les autorités que nous avons contactées n’ont pas répondu. Nous attendons maintenant que la réponse du gouvernement parce qu’il nous a beaucoup menti,» indique-t-il.

Le Dr John Senga annonce qu’en dépit de cette grève, qui sera cette fois «hôpital sans médecins,» le SYNAMED reste ouvert pour un dialogue avec le Gouvernement, pour une solution à leurs revendications.

Museza Cikuru

Tagged:

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.