Sud-Kivu: des associations des pisciculteurs de la plaine de la Ruzizi bénéficient des alevins de la part du PICAGL

pisciculteurs - étangs

Au total, 100.000 alevins ont été distribués aux associations des pisciculteurs de la plaine de la Ruzizi, dans le territoire d’Uvira au Sud-Kivu, par le Projet Intégré de Croissance Agricole dans les Grands Lacs (PICAGL).

A Kamanyola par exemple, 12.000 alevins ont été distribués aux associations ACDCM, AGBD TRAPA et GPI, ainsi que 6.000 alevins aux pisciculteurs indépendants.

A katagota, 9.000 alevins ont été distribués aux associations APLCM, FONIMIS et ILPRK. 6.000 autres ont été donnés pisciculteurs indépendants.

Dans le groupement de Luvungi, 21.000 alevins ont été distribués aux associations UCUFOPRO, MCC, GCOOATU. Les pisciculteurs indépendants ont quant à eux reçu 6 ;000 alevins.

Dans la cité de Sange, les associations CECODECO et COPAPISA ont reçu 10.000 alevins, tandis que les pisciculteurs indépendants ont eu 8.000 alevins. Et à Kiliba, le comité des jeunes de Kiliba a reçu 25.000 alevins.

Le Ministre provincial de l’agriculture, pêche et élevage au Sud-Kivu, M. Robert Shabidoke, qui a procédé à cette distribution a, à cette occasion, salué la prouesse du PICAGL ainsi que le prestataire FAO, dans la réalisation de ces résultats.

«Je suis très heureux au nom du Gouverneur et du gouvernement provincial de lancer cette activité. Nous nous rendons compte que le centre d’alevinage de Kamanyola commence à produire des alevins et c’est la population qui est bénéficiaire. Les acteurs qui sont dans le secteur n’iront plus s’approvisionner en alevins au Rwanda ou au Burundi car ils sont désormais produits chez nous. Je suis content, car il faut le savoir, même s’il y a eu un petit retard, le PICAGL commence à enregistrer beaucoup d’avancées et le délai supplémentaire nous accordé par la Banque Mondiale permettre d’atteindre les objectifs assignés,» dit-il.

des étangs piscicoles dans la plaine de la Ruzizi

Celui-ci a rassuré de l’engagement du Gouvernement provincial à pérenniser les acquis du PICAGL.

«Ces centres d’alevinage prouvent qu’il s’agit d’un projet de développement et le gouvernement provincial et ses services techniques mettront tout en marche pour qu’il soit pérenniser et que les alevins ne puissent pas manquer. La population de la plaine de la Ruzizi ne manquera plus des poissons. Aujourd’hui la province produit des poissons grâce au PICAGL et le prestataire FAO. Ce que je vois ici est étonnant, ce centre peut pourvoir en alevins si pas toute la province du Sud-Kivu, mais toute cette partie du territoire d’Uvira,» soutient M. Robert Shabidoke.

De leur côté, les bénéficiaires n’ont pas caché leur sentiment de gratitude envers le PICAGL pour ses réalisations d’intérêt communautaire. Ghislain Lwaboshi Kashindi, président de l’UCUFOPRO, a indiqué que ces alevins reçus sont une solution aux problèmes de malnutrition dans l’entité.

«Je suis très content de voir comment PICAGL nous a assisté, car ici chez nous il y a le problème de malnutrition. Maintenant nous avons l’espoir que nous allons réduire cette malnutrition, la pauvreté ainsi que le chômage. Bien avant nous pratiquions des méthodes anciennes, mais nous savons déjà comment entretenir les étangs piscicoles, comment construire les digues, les modes d’alimentation, tout ça, grâce au PICAGL,» a-t-il laissé entendre.

Lire aussi Sud-Kivu : ce qu’il faut retenir des réalisations du PICAGL au troisième trimestre 2021

Il faut noter que la distribution de ces alevins a eu lieu du lundi 23 à ce samedi 28 mai 2022 dans les villages de Kamanyola, Katogota, Luvungi, Sange et Kiliba, touchant 250 ares d’étangs piscicoles chargés avec une densité de 4 alevins/m².

Elle s’inscrit dans le cadre de mise en œuvre de la sous composante « Assistance technique pour la mise en œuvre de la chaine de valeur Pêche et Aquaculture » sous le lead de la FAO, qui avait signé un protocole d’accords avec l’ISP/Bukavu pour la production des alevins mono sexe mâle dans les trois centres d’alevinage de Nyakabera (à Bukavu), de Kamanyola et de Sange, dans la plaine de la Ruzizi.

La première livraison est intervenue en décembre 2021, où 32.120 alevins étaient distribués aux associations des pisciculteurs bénéficiaires dans la zone.

Lire aussi Programme de 145 territoires: le Ministre du Budget salue le travail de l’IITA dans la révolution du secteur agricole

Il convient de signaler également que dans ce même cadre, PICAGL s’active à faciliter non seulement la production d’alevins mais également la production des aliments pour bétails en général, et pour poissons en particulier, avec la mise en place de deux provenderies et une écloserie à Kashusha et Kamanyola. L’objectif est de réduire la dépendance vis-à-vis des pays voisins, et contribuer ainsi aux efforts conjugués par les autorités de la province, afin d’inverser la tendance importatrice des produits agricoles, qui est observée depuis des décennies, et qui ne favorise pas la croissance agricole et économique au Sud-Kivu.

Bertin Bulonza

Tagged:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.