RDC: le ministre du Tourisme à Goma pour s’enquérir de la gestion du PNVi et des probables « exactions » au PNKB

aprovatour - tourisme - élevage - bulindi - plan stratégique -

Le Ministre national du Tourisme, Modero Nsimba est arrivé à Goma, Chef-lieu de la province du Nord-Kivu, ce jeudi 7 avril 2022. Devant la presse locale, ce dernier dit venir pour s’imprégner de la nouvelle gestion du Parc national des Virunga où un nouvel air souffle au sein du Conseil d’administration.

“Nous allons nous entretenir directement avec les gestionnaires, les différents projets qu’ils développent et sur la gestion quotidienne du Parc, mais aussi les relations entre les communautés locales et le PNVi” déclare-t-il.

A en croire Modero Nsimba, il sera également question d’entendre les gestionnaires du Parc national de Kahuzi Biega (PNKB) sur les présumés exactions commises par les écogardes à l’endroit des peuples autochtones.

“Ça reste encore une information non précise afin d’apporter toutes les explications possibles devant le gouvernement et le parlement” ajoute le ministre Nsimba.

Pendant son séjour, le Ministre du Tourisme compte comprendre les différentes tentions qui règnent actuellement entre le PNVi et les populations autochtones à Nzulo, sur l’occupation du site de Kasengesi, qui avait entraîné des morts ainsi que des blessés.

Notons que dans un rapport publié ce mercredi 6 avril, l’organisation britannique de défense des droits humains “Minority Rights Group” a affirmé que des militaires et des gardes du Parc national de Kahuzi-Biega (PNKB), un sanctuaire pour la protection des gorilles de montagne, ont commis des exactions à l’endroit des populations pygmées autochtones qui réclament leurs terres.

Ces exactions, selon MRG, ont été documentées de 2019 à 2021 (2 ans), et caractérisées par des assassinats, viols en réunion, mutilations, utilisation de mortiers et de roquettes etc. Selon les auteurs du rapport, les faits décrits pourraient relever de crimes contre l’humanité.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

Tagged:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.