Sud-Kivu : le GTT Mines de la Société Civile s’oppose à la levée de la suspension des activités de l’ORC à Mwenga

kamituga - mwenga - mines -

Le Groupe Thématique Mines et Hydrocarbures de la Société Civile du Sud-Kivu dit exiger au Gouverneur Théo Ngwabidje Kasi, de surseoir sa décision réouverture des activités de l’ORC en attendant la publication de l’agreement de la Société par le Ministre national des Mines ainsi que les réponses aux revendications des communautés affectées naguère par l’exploitation illicite de minerais à Mwenga.

Dans une déclaration rendue publique mercredi 6 juillet et dont copie consultée par le Groupe La Prunelle RDC ce vendredi 8 juillet 2022, ces organisations de la Société Civile estiment que suivant de près l’évolution de la situation et de la suite accordée par le Ministre des Mines au memo de l’ORC, il se dégage une reconnaissance tacite de l’illégalité́ dans laquelle cette société travaillait à Mwenga et la ferme volonté de faire fi aux faits allégués à celle-ci du fait de sin exploitation illicite des minerais.

Lire aussi: L’or de Mwenga crie vengeance : Ngwabidje, Mubalama, Kilubi, Longangi et consorts doivent être sanctionnés

« Nous Organisations membres du Groupe de travail Thématique Mines et Hydrocarbures de la Société Civile forces vives du Sud-Kivu, avons constaté́ avec regret et désolation que le Gouverneur de province a pris une décision, à travers sa correspondance n°01/275/CAB/GOUPRO-SK/2022 dont l’objet porte «  transmission Mémo/Accusé de réception » datant du 23 juin 2022 dans laquelle il procède à la levée de la mesure de suspension des activités de la Société Oriental Ressources Congo (ORC) : et ce, faisant suite à la lettre de Madame le Ministre des Mines du 7 juin 2022 adressée au gérant de la société́ ORC portant sur transmission memo en réponse au Memo lui adressé par cette société́.», dit-il.

Les organisations membres du GTTM s’inquiètent de la célérité́ avec laquelle la décision du Gouverneur a été prise pour la réouverture des activités de cette société sans au préalable évaluer les causes qui ont prévalu à la suspension de ses activités.

« En conséquence, pour prévenir la résurgence des conflits et la perturbation de la paix, nous exigeons les préalables suivants avant toute autre initiative permettant la reprise des activités dans la zone : au Ministre National des Mines de publier officiellement l’agreement de ORC avec des éléments attestant sa régularité envers l’Etat congolais. De publier urgemment le rapport de la commission diligentée par le Ministère national des mines pour cette fin et d’exiger la publication des statistiques de production de cette société avant et après la suspension. », lit-on dans cette déclaration signée par 16 organisations membres.

Lire aussi: Levée de la suspension des activités de l’ORC à Mwenga : la colère de Jean-Marie Bulambo et Me Nepangi

Le Groupe Thématique Mines de la Société Civile exige également au Gouverneur d’organiser une table ronde provinciale pour harmoniser la question de l’exploitation minière pour qu’elle soit bénéfique aux communautés locales et à tous les congolais et non seulement à un petit groupe « d’oligarques ».

« A l’ETD de Wamuzimu de faire respecter la législation minière dans l’entité sous responsabilité ; de privilégier les intérêts de la communauté. De se rassurer de l’apport de la société́ au développement local de son entité et à l’amélioration des conditions de vie socioéconomique de sa communauté » explique-t-il.

Pour rappel, il sied de noter que les membres du GTT Mines et Hydrocarbures avaient salué́ la décision prise par l’Autorité provinciale, suspendant les activités de 6 entreprises minières et leurs coopératives partenaires dans le territoire de Mwenga dont l’ORC par un arrêté du 20 aout 2021.

Cette décision avait été prise suite aux multiples cris d’alarme de la population et à la dénonciation des organisations de la société civile relative aux graves violations de droits de communautés locales, la destruction de l’environnement et des écosystèmes naturels commises par ces exploitants en violation de la législation minière.

Abiud Olinde

Tagged:

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.