Sud-Kivu : vers la validation du Plan de relèvement post-catastrophe d’inondations de Kalehe

catastrophe -

Le gouvernement provincial et national, les organisations non gouvernementales, les communautés affectées, les agences du Système des Nations Unies, les experts techniques, le secteur privé, les partenaires techniques et financiers et bailleurs de fonds ; prennent part à un atelier de présentation et validation du Plan de relèvement post-catastrophe d’inondations de Kalehe.

Ces assises de deux jours soit du lundi 27 au mardi 28 novembre 2023 sont organisées par le Gouvernement provincial du Sud-Kivu avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) à l’Hôtel Panorama de Bukavu.

Lire aussi: Drame de Kalehe : Reprise des cours dans 50% des écoles de Nyamukubi et Bushushu

Une activité co-animée par les experts du PNUD en collaboration avec les experts du Gouvernement (Ministères du Plan, des affaires sociales, humanitaires, de l’Intérieur, Urbanisme et aménagement du Territoire tant du niveau provincial que national) et cela sous la modération du Coordonnateur de la protection civile du Sud-Kivu.

Au cours de cet atelier, il sera question pour les parties prenantes de présenter, de discuter et de valider la première mouture du plan de relèvement post-catastrophe d’inondations de Kalehe et garantir son appropriation.

C’est également une occasion d’assurer la mobilisation des acteurs pour la mise en œuvre efficace dudit plan à travers un processus inclusif, participatif, axé sur les besoins.

Lire aussi: Drame de Kalehe : 2 semaines après, voici le point sur la situation à Bushushu et Nyamukubi

En date du 04 au 05 mai 2023, les inondations catastrophiques ont eu lieu à Kalehe dans la province du Sud-Kivu à l’Est de la RDC sur la Route Nationale 4 causant ainsi d’énormes pertes humaines, le déplacement des familles et la destruction d’infrastructures sociales de base, notamment des écoles, des établissements de santé, des réseaux de transport, etc.

Suite à cette catastrophe naturelle, les moyens de subsistance de la population locale, qui dépend largement de l’agriculture, l’élevage et du petit commerce, ont été gravement touchés. Ce qui a accru la vulnérabilité et l’urgence de déployer des efforts pour le relèvement économique et le redressement durable.

Lire aussi: Drame de Bushushu et Nyamukubi : que dit une recherche des scientifiques de l’UOB et du CRSN Lwiro?

Pour ce premier jour de cet atelier, différentes activités ont été à l’ordre du jour. C’est entre autre la présentation succincte des catastrophes d’inondations à Kalehe et l’importance du processus de relèvement ; brève présentation des résultats de recherche sur les inondations et les glissements de terrain à Kalehe ; les échanges sur les options de relèvement (choix des sites), présentation du plan de relèvement ainsi que la présentation du Fonds National de l’Habitat (FONHAB).

Signalons que dès le déclenchement de la crise due à ces inondations, le gouvernement provincial du Sud-Kivu en collaboration avec les agences et organisations humanitaires se sont mobilisés pour apporter une aide d’urgence aux sinistrés constituée notamment des vivres et des non-vivres : nourriture, les abris alternatifs, les produits pharmaceutiques, les soins médicaux.

Lire aussi: Drame de Kalehe: 500 morts, le Premier ministre Sama Lukonde attendu à Bushushu et Nyamukubi

Par ailleurs, de son côté, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a mobilisé ses ressources internes pour appuyer la coordination de la réponse à la crise, la collecte des données sur les pertes et dommages et l’élaboration d’une stratégie et un plan de relèvement post-catastrophe. C’est dans ce cadre qu’il tient à appuyer l’organisation de cet atelier.

C’est le Vice-gouverneur de la province du Sud-Kivu, Monsieur Marc Malago Kashekere qui a ouvert solennellement cet atelier de deux jours.

 Abdallah Mapenzi

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.